GFSI – Global Food Safety Initiative

La sécurité sanitaire des produits alimentaires constitue un enjeu majeur pour la chaîne d’approvisionnement de denrées alimentaires au niveau mondial. Appuyez votre entreprise en déployant un dispositif internationalement reconnu, la Global Food Safety Initiative ou GFSI. Ce programme volontaire s’attache à renforcer la sécurité des aliments dans le monde, en encourageant une production alimentaire de qualité, une manipulation sans risques des produits et des pratiques d’hygiène exemplaires.

GFSI - Global Food Safety Initiative

Qu’est-ce que la GFSI ?

Lancée en février 2000 par un collectif de spécialistes en sécurité alimentaire issus de secteurs variés, incluant la distribution, la production et les services, la GFSI ou Global Food Safety Initiative est une démarche collaborative pour l’instauration d’un standard universel en matière de systèmes de management de la sécurité alimentaire. Elle a pour objectif d’assurer une confiance et une traçabilité sans faille des produits alimentaires au sein d’un marché international.

Contrairement aux idées reçues, la GFSI n’octroie pas directement de certifications dans le domaine alimentaire. Elle agit en tant qu’instance de reconnaissance, procédant à l’évaluation et à l’approbation des programmes de certification préexistants, connus sous l’appellation de CPOs ou Certification Programme Owners, selon des critères rigoureux et harmonisés. Les normes de la GFSI sont dès lors considérées comme équivalentes et intégrées par les multiples intervenants de la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

Le comité de direction comprend des délégués des géants de l’industrie alimentaire, dont Mondelez, The Kroger Co, Pick n Pay, ou encore GAP Plus+. Le projet bénéficie également de la compétence de comités techniques spécialisés, de groupes régionaux, de partenaires stratégiques ainsi que d’autres acteurs clés. Annuellement, la GFSI tient un congrès international, rassemblant des milliers d’experts dédiés à la sûreté alimentaire, afin de discuter des pratiques d’excellence, des avancées novatrices et des obstacles à surmonter.

Pourquoi la GFSI a-t-elle été créée ?

La mise en place de la GFSI a été motivée par une série de crises sanitaires alarmantes survenues à l’aube du XXIe siècle, notamment l’épidémie de la maladie de la vache folle, les cas de contamination par la dioxine et les incidents d’Encéphalopathie Spongiforme Bovine ou ESB. Ces événements représentaient une menace tant pour la santé publique que pour la réputation des entreprises touchées.

Par ailleurs, le domaine de la sécurité alimentaire était alors caractérisé par une grande hétérogénéité, avec un éventail de normes et de réglementations disparates selon les pays, les régions et même les secteurs, engendrant ainsi des coûts et une complexité considérables pour ceux qui opèrent dans la chaîne d’approvisionnement. Devant cet éparpillement, la nécessité d’établir un cadre et une référence universels pour la sécurité alimentaire s’est imposée comme une évidence à l’échelle planétaire.

En conséquence, la GFSI a été créée en 2000, sous l’impulsion de leaders européens de la grande distribution, notamment Carrefour, Tesco, Metro et Ahold. Ces pionniers, en conjuguant leurs efforts, avaient pour objectif de standardiser et d’améliorer la gestion de la sécurité alimentaire. Leur objectif était de rétablir la confiance des consommateurs et de garantir une traçabilité irréprochable des denrées alimentaires à travers le monde, grâce à des normes bien reconnues et utilisées par l’ensemble des intervenants de la chaîne d’approvisionnement.

La mission de la GFSI consiste à réduire les risques associés à la santé publique, d’augmenter la transparence, de favoriser l’innovation et de soutenir une croissance durable dans le secteur alimentaire.

Que fait la GFSI ?

Pour mieux comprendre la GFSI, voyons ce qu’elle fait. Ce système joue un rôle crucial dans l’établissement d’entreprises alimentaires responsables, en harmonisant les systèmes de gestion de la sécurité des aliments à l’échelle planétaire. En offrant un point de référence uniforme, la GFSI soutient les organisations dans la vérification de l’efficacité et de la fiabilité de leur système de gestion de la sécurité alimentaire. Elle élabore des standards en la matière, certifie les organisations selon ces critères et offre des recommandations et un accompagnement aux entreprises désireuses d’optimiser leurs méthodes de manipulation et de sécurité des aliments.

Comment la GFSI opère-t-elle ? Son action repose sur trois piliers fondamentaux :

  • Évaluation des politiques destinées aux fournisseurs: la GFSI s’assure que les fournisseurs sont au fait des normes et des règles applicables en matière de sécurité alimentaire.
  • Observation et inspection: la GFSI surveille et inspecte les fournisseurs durant leurs opérations pour garantir le respect des protocoles et des directives en vigueur en matière de sécurité. Cela inclut l’interrogation du personnel, l’examen des installations, entre autres.
  • Suivi des avancées: la GFSI contrôle les dossiers des fournisseurs pour confirmer qu’ils respectent effectivement les engagements pris envers leurs consommateurs.

Quels sont les normes GFSI existantes ?

La GFSI Global Food Safety Initiative reconnaît plusieurs programmes de certification qui permettent de sécuriser la chaîne d’approvisionnement alimentaire. Ceux-ci couvrent divers secteurs, y compris la production agricole, la transformation alimentaire, le transport, la commercialisation, le stockage, la vente au détail, l’emballage et les matériaux en contact avec la nourriture.

La GFSI reconnaît les programmes de certification ci-après :

  • FSSC 22000 ou Food Safety System Certification ;
  • BRCGS ou Brand Reputation through Compliance of Global Standards ;
  • IFS Food ou International Featured Standards ;
  • GlobalGAP ou Good Agricultural Practice ;
  • Safe Quality Food ou SQF ;
  • PrimusGFS ou Primus Global Food Safety ;
  • CanadaGAP ou Canadian Horticultural Council On-Farm Food Safety Program ;
  • Certification HACCP ou Hazard Analysis Critical Control Point ;
  • BAP ou Best Aquaculture Practices ;
  • Certification GlobalGAP destinée à l’Aquaculture ;
  • ISO 22000 ou International Organization for Standardization.
GFSI - Global Food Safety Initiative

Quelles sont les démarches à suivre pour obtenir la certification GFSI ?

En vue de l’obtention de la certification GFSI, une entreprise doit d’abord mettre en place un système de gestion préventive de la sécurité alimentaire, souvent basé sur le système HACCP. L’objectif étant l’identification et la bonne connaissance des risques associés à la sécurité alimentaire.

Après avoir appliqué une stratégie HACCP efficace, l’entreprise peut choisir parmi les différents programmes GFSI celui qui convient le mieux à ses opérations et entamer le processus de certification.

Une fois le régime sélectionné, il vous faudra adresser une demande et satisfaire à toutes les exigences requises. Il faut ensuite assurer la mise en œuvre et la documentation du processus.

Quels sont les critères clés pour obtenir une certification GFSI ?

La certification par une norme GFSI exige le respect de critères clefs élaborés sur la base des principes du Codex Alimentarius, l’autorité mondiale en matière de sécurité alimentaire. Ces critères sont divisés en sept catégories principales :
Catégorie 1 : Système de management

La première catégorie dévoile les exigences relatives au système de gestion de la sécurité alimentaire, telles que l’instauration, la documentation, la préservation, et l’amélioration continue du système. Cela inclut la politique de l’organisation, ses missions, l’attribution des responsabilités, la répartition des ressources, les stratégies de communication, les revues de la direction, sans oublier la gestion des dossiers et des archives.

Cette catégorie est axée sur les normes relatives aux bonnes pratiques en matière d’hygiène et de sécurité, qui doivent être observées à chaque étape de la chaîne d’approvisionnement alimentaire. L’objectif est d’assurer une hygiène irréprochable, de prévenir tout risque de contamination, de combattre efficacement les parasites et de gérer les déchets de manière adéquate.

Cette catégorie expose les exigences liées à l’évaluation des risques et au contrôle des points critiques, une procédure reconnue à l’échelle internationale pour la détection et la gestion des dangers affectant la sécurité alimentaire.

Les phases essentielles de cette procédure impliquent de former un groupe HACCP, de décrire le produit, de déterminer son usage final, de concevoir et valider le schéma de production, d’identifier les menaces, de définir les points critiques, d’établir les seuils critiques, de déployer un dispositif de suivi, de concevoir les mesures correctives, de réaliser des contrôles et de créer la documentation ainsi que les archives utiles.

Cette catégorie traite des paramètres relatifs à la traçabilité des produits tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Il est essentiel de pouvoir assurer facilement l’identification des produits qui ne sont pas conformes, la gestion des incidents avec un bon système de traçabilité, le marquage des produits, la conservation de documentations précises et la réalisation de tests de traçabilité.

Cette catégorie décrit les démarches à entreprendre pour se préparer et réagir de manière efficace aux situations d’urgences et incidents, garantissant ainsi la sécurité des aliments. Cela implique l’identification des situations d’urgence et des incidents potentiels, la mise en place d’un plan d’intervention, la formation des employés, l’élaboration d’une stratégie de communication transparente impliquant l’ensemble des parties concernées, l’exécution des actions correctives requises, et l’actualisation périodique du plan d’intervention.

Cette catégorie met l’accent sur la formation du personnel, insistant sur la nécessité de disposer d’une équipe justifiant d’une formation et des compétences adéquates, sensibilisée quant à son rôle dans la préservation de la sécurité alimentaire. Cela implique de déterminer les besoins en formation, d’organiser et de mettre en œuvre des formations, d’évaluer leur impact et d’actualiser les documents de formation.

Cette catégorie traite les exigences propres à chaque branche, mettant l’accent sur le fait que le respect de normes additionnelles s’applique en fonction du programme GFSI choisi. Il peut s’agir de règlements relatifs aux allergènes, aux OGM ou Organismes Génétiquement Modifiés, à la pertinence des matériaux en interaction avec les aliments et à l’utilisation des additifs et de conservateurs, entre autres.

FAQ

Est-ce que la certification GFSI est obligatoire ?

Oui, la certification de l’Initiative mondiale pour la sécurité alimentaire (GFSI) possède un caractère obligatoire. Elle atteste que les pratiques de sécurité sont maintenues à travers toute la chaîne de production alimentaire. Cette certification joue un rôle crucial dans notre société en garantissant la production d’aliments sécuritaires pour la consommation de tous.

Lorsqu’un acteur du secteur alimentaire obtient la certification GFSI, cela atteste de sa conformité aux standards internationaux de sécurité alimentaire, offrant ainsi une assurance aux consommateurs que les produits ont été élaborés, transformés et gérés dans des conditions optimales de sécurité.

Il est essentiel de souligner qu’une entreprise ne peut pas être directement certifiée GFSI, mais plutôt par l’intermédiaire d’une norme approuvée par cet organisme. Ce dernier endosse un rôle d’approbation en évaluant et en validant divers programmes de certification. Par conséquent, les produits nécessitant une certification selon une norme GFSI sont ceux qui entrent dans le cadre des programmes reconnus par cette entité.

Quels sont les champs d’application des programmes de la GFSI ?

Les programmes approuvés par la GFSI couvrent de nombreux segments de la chaîne d’approvisionnement alimentaire, identifiés par des codes d’activité spécifiques (tels que l’agriculture, la transformation des aliments, le transport et la logistique, l’entreposage, la vente au détail, sans oublier les emballages et les substances entrant en contact avec les denrées alimentaires) et des codes de portée (incluant les différents types de produits, dont les denrées d’origine végétale ou animale, les produits laitiers, les fruits de mer, les céréales, les sucreries, les boissons…).

Chaque programme de la certification GFSI détaille ses domaines d’application sur le site Web de l’organisme. Pour sa part, le programme BRCGS concerne la culture agricole, la transformation alimentaire, les matériaux et emballages en contact avec les denrées alimentaires, l’entreposage et la distribution, les services aux consommateurs et le commerce au détail, tout en englobant une vaste gamme de produits.

Alors, quels sont les produits concernés par les normes de la GFSI ?

Les produits devant impérativement obtenir une certification selon une norme GFSI sont globalement ceux qui sont inclus dans les domaines mentionnés ci-dessus. Il s’agit non seulement des denrées alimentaires, mais également les emballages et les matériaux entrant en contact avec la nourriture, en raison de leur effet potentiel sur la sécurité des aliments. Les produits qui ne font pas partie de la chaîne d’approvisionnement alimentaire, tels que les produits cosmétiques, pharmaceutiques ou chimiques, ne sont pas concernés par les normes GFSI.

La certification GFSI, bien que non obligatoire, est perçue comme un gage de qualité et de fiabilité, minimisant les risques sanitaires, facilitant les processus d’audit, renforçant la compétitivité et satisfaisant les exigences des consommateurs.

Adéquation avec le secteur d’activité

Assurez-vous que le programme de certification sélectionné correspond aux activités et au code de portée de votre organisation. À titre d’illustration, si cette dernière est spécialisée dans les produits laitiers, le programme va cibler spécialement ce segment. Les détails des programmes GFSI sont accessibles sur le site de l’organisme ou ceux des propriétaires de programmes de certification ou CPOs.

Conformité aux exigences des clients

Le programme de certification GFSI choisi doit être en phase avec les attentes de la clientèle. Sachant que les préférences peuvent varier selon la politique d’achat, le marché ciblé ou le pays d’origine. Il est donc conseillé de vous renseigner sur les besoins de vos clients et des programmes qu’ils privilégient et de réaliser des études de marché pour déterminer les meilleures certifications dans votre domaine.

Évaluation des dépenses, des délais et des ressources

Veillez à ce que le programme GFSI soit compatible avec votre capacité financière, les délais de déploiement prévus ainsi que les possibilités de votre entreprise à divers niveaux. Les programmes diffèrent à plusieurs niveaux : durée et fréquence des audits, complexité, documentation et formation requises.

Comparez les options disponibles pour identifier le programme qui correspond à vos objectifs. À noter que des consultants spécialisés peuvent vous aider dans cette démarche.

Choix de plusieurs certifications

Les programmes GFSI sont généralement reconnus comme équivalents. Les opérateurs concernés dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire les reconnaissent comme tels. Dans l’absolu, obtenir plusieurs certifications n’est donc pas nécessaire. Toutefois, cela peut être bénéfique si votre entreprise opère dans des secteurs variés, souhaite se démarquer ou accéder à de nouveaux marchés. Il est crucial de se conformer aux prérequis de chaque programme tout en maximisant les synergies.